La charte

Les plongeurs autonomes du Vaucluse s’incrivent dans une démarcjhe de protection de leur élément favoris : la Mer. Dans cette optique nous nous efforçons de respecter la charte du plongeur responsable.

Cette charte est un guide. Ce n’est pas une somme de contraintes. Ses propositions doivent être envisagées au cas par cas, tant les sites de plongée, les situations diffèrent d’un lieu à l’autre. Son objet est de pousser chacun à s’interroger, et à mettre en place les conditions de plongée optimales pour une préservation et un partage équitable des richesses de la mer.

1 – Avant la plongée

  • Remettez-vous en forme.
  • Si vous n’avez pas plongé depuis longtemps, entraînez-vous à gérer votre flottabilité : poumon-ballast, gilet, lestage optimal.
  • Informez-vous sur le site de plongée que vous allez découvrir, cela rendra votre plongée bien plus riche. Vous ne serez plus seulement un plongeur-spectateur passif dans un monde dont vous ignorez le langage, vous saurez lire les premiers mots du grand livre de la vie marine. Parce que vous saurez identifier les animaux, vous pourrez connaître leur comportement, vous saurez où les chercher pour les découvrir. Vous saurez voir une incroyable faune cachée.
  • Demandez une projection-présentation de l’écosystème à votre centre de plongée.
  • Demandez la liste des espèces menacées, la liste des espèces protégées, les réglementations les concernant.
  • Renseignez-vous sur les actions menées par le centre de plongée en matière de protection du milieu sous-marin (bouées de mouillage…).

2 – Sur le bateau

  • Ne jetez rien par dessus bord.
  • Refusez les assiettes et gobelets en plastique qui mettent des dizaines d’années à se dégrader.
  • Demandez l’installation de poubelles sur le pont pour y déposer les mégots de cigarette (leur dégradation prend des mois), les déchets en plastique, les emballages en aluminium, etc…
  • Veillez à bien fixer détendeurs de secours, consoles et manomètres, afin qu’ils ne pendent pas et ne s’accrochent pas dans la flore et la faune fixées qu’ils endommageraient
  • Choisissez des palmes courtes, peu agressives.

3 – En plongée

  • Dès la mise à l’eau, pensez à vérifier votre lestage, et ajustez-le si nécessaire.
  • Pensez à palmer doucement, pour ne pas heurter la vie fixée
  • Evitez le contact avec plantes et animaux fixés. Ils sont fragiles, la multiplication des chocs les détruit.
  • Ne prélevez rien, sauf des images.
  • Ne harcelez pas les animaux. S’ils se sont réfugiés dans leur cachette, ne les forcez pas, ils sont déjà stressés. Patientez sans bouger jusqu’à ce qu’ils retrouvent leur calme, et sortent à nouveau. Evitez de nourrir les poissons.Vous pervertissez leur comportement et déséquilibrez l’écosystème.

4 -Après la plongée

  • Efforcez-vous d’économisez l’eau douce.C’est le bien le plus précieux.
  • Demandez des installations qui évitent le gaspillage d’eau douce : bac de rinçage pour les équipements, douches à débit contrôlé.

 

longitude-181-logo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *